VICTORIA DEUKMEDJIAN : BIOGRAPHIE

 

Victoria Hagopoff est la fille de Ohannes Hagopoff et de Dirouhi Kaprichian. Elle est probablement la fille aînée d’une fratrie de quatre enfants. Ses frères s’apellent Hagop et Krikor, sa sœur Béatrice. Elle naît à Constantinople en 1861. Elle est baptisée à l’église Surp Haç de Kuruçesme. Cette année là débute le règne du Sultan Abdul Aziz. De 1861 à 1922, à Istanbul se modernise (électricité, gares et chemins de fer). Emmenés par l’Orient Express, les touristes, Français, Allemand et Anglais, affluent pour visiter cette ville mythique.

Elle habite la propriété familiale de kuruçesme (n°2 ou 10 kiredjhane Sokak) à Istanbul. Kuruçesme est juste après le pont du Bosphore. C’est un petit village qui a su préserver son charme d’autrefois avec ses maisons en bois. A l’époque romaine, le village s’appelait Kalamos. Il était connu surtout pour sa source miraculeuse près de laquelle saint Dimitri aurait été emprisonné.

 

La source est toujours accessible par un tunnel d’une cinquantaine de mètres, qui est précédé de l’église Saint-Dimitri et d’une ayazma.

 

Kuruçesme est un village proche de la ville, mais coincé entre le Bosphore et la colline, il n’a pas pu se développer beaucoup, ce qui lui donne encore de nos jours, des airs de campagne. Il est habité notamment par des chrétiens (orthodoxes et Arméniens). On y trouve deux églises orthodoxes, une église arménienne et une mosquée. L’architecture civile est surtout représentée par des yali, villa ottomane en bois.

Victoria ne travaille pas. Elle profite donc de ses journées pour peindre. Elle réalise surtout des portraits des individus qui constituent sa famille et les proches. Elle réalise en particulier un tableau intitulé « la résurrection de l’Arménie ». Dans ce tableau, on remarquera que l’artiste a donné ses traits aux visages des personnages féminins. Ce tableau a probablement été exposé au musée de Erevan. Elle réalise aussi une copie du tableau de Winterhalter de la reine Victoria, probablement à cause de son prénom. En 1920 elle quitte définitivement la Turquie par bateau pour Marseille et rejoindre son fils Aram qui vit à Paris. Elle décède le trente et un août 1931 à Montrouge.

 

 

Victoria se marie le 14 décembre 1884 à l’age de 23 ans avec Mihran Deukmedjian. Mihran Deukmedjian est un Arménien originaire d’Iran.

 


 

Avec Mihran Deukmedjian , elle a cinq enfants. Edouard, Jean, Vahan, Aram et Nevart. Ils sont tous baptisés à l’église Surp Haç (sainte croix) de Kuruçesme.