ARAM DEUKMEDJIAN : BIOGRAPHIE

Aram Deukmedjian naît le 18 septembre 1886 à Constantinople. Il est le fils de Victoria Hagoppoff et Mihran Deukmedjian. Il est baptisé en l’église sainte croix (surp haç) de kurucesmé à Istanbul. Édifiée sur le site d’une construction antérieure, l’église Sainte-Croix date de 1698. En 1834, elle fut partiellement refaite en briques par l’architecte impérial Gabaret Balyan. Les bâtiments annexes (en bois) sont destinés aux membres de la communauté. Le patriarcat a été établi à Istanbul en 1461 par le Sultan Mehmet II, huit ans après la conquête de cette ville, pour faire du contre poids au patriarcat grec orthodoxe, tout puissant. Le premier patriarche est Hovagim Ier, un arménien de Bursa que Mehmet II connaissait depuis son enfance. Avec le Traité de Lausanne (1923), la Turquie moderne a accepté son existence, en limitant ses fonctions au domaine religieux.

 

La famille de Aram vit à Constantinople depuis près de deux cent ans, dans le quartier de Kuruçesme, situé juste après le pont du Bosphore.

Les parents d’Aram Deukmedjian sont Mihran Deukmedjian et Victoria Hagopoff. Ils se marient le 14 décembre 1884. Mihran est décédé en janvier 1915 et enterré au cimetière de Balat à Istanbul. Victoria Hagopoff est la fille de Ohannes Hagopoff et de Dirouhi Kaprichian. Elle naît à Constantinople en 1861, et décède le trente et un août 1931 à Montrouge.

 

Aram a trois frères : Jean, Vahan et Edouard. Il a aussi une sœur, Nevart qui décède à l’âge de vingt ans. Jean et Edouard iront en France, Vahan aux Etats-Unis.

 

Il fait ses études à Istanbul, et en 1902 rejoint l’Arayam school où il obtient en 1909 une bourse du gouvernement Turc pour faire ses études en France.

 

Il va faire ses études à Paris, au lycée Louis-le-Grand, puis à la Sorbonne. En 1913, il devient licencié es science, puis fait son doctorat.

 

 

 

Comme sa mère, Aram aime peindre

A Paris il rencontre Berthe Baumann et ils se marient en 1929.

 

 

Ils ont un fils et une fille, Jacques et Monique.

Aram décède en 1964 et Berthe en 1994 à Brienon dans l’Yonne.